Logo-smart-joyeux-voyageurs

Les problèmes de filles en voyage

Qu’on le dise clairement : gérer les règles, les poils, la pilule, les soins et l’hygiène en voyage, on n’en parle jamais et pourtant on se pose toute la question de ces problèmes de filles avant un grand départ! Alors même si chacune a une expérience différente, voici mon retour. J’espère qu’il pourra vous aider!

Les problèmes de filles en voyage

Les poils en voyage

On entre direct dans le vif du sujet : les poils ! Autant Jérémy s’en moque complètement, autant personnellement j’ai du mal à m’accepter poilue. Sans aller dans les détails, les poils ont toujours été mon gros complexe : les brunes à la peau bien blanche me comprendront ! Néanmoins, clairement en voyage ce n’est pas très pratique, et surtout on a pas forcément envie de « perdre » du temps à s’enfermer pour s’épiler. Bref, même au bout du monde, il faut trouver des solutions… Alors, comment on fait?

Ne pas s'épiler

Comme je vous le disais, personnellement je n’arrive pas à m’accepter poilue, mais c’est tout à fait personnel! Chacune fait comme elle veut, comme elle se sent bien. Donc si vous êtes à l’aise, ou même peut être que vous devenez à l’aise pendant le voyage, ne vous posez simplement pas la question ! 

On peut tout à fait se foutre la paix sur cette question et c’est très bien ainsi ! Céline du compte instagram Iznowgood, qui tient aussi un blog et une chaine youtube, en parle très bien dans cette vidéo :

L'épilation définitive

Sincèrement je regrette tellement TELLEMENT de ne pas avoir pris le temps de le faire avant de partir! C’est LA solution qui me semble miracle à vrai dire. Il faut s’y prendre bien en avance par rapport à votre départ car il faut environ 10 séances espacées de 3 semaines minimum. Donc il faut s’y prendre bien 10 mois avant votre date de départ, mais après vous êtes tranquillou!

Si je ne dis pas de bêtise, cette technique fonctionne mieux sur les poils bruns et une peau claire; peut être que c’est moins efficace sur les peau mattes ou les blondes. Aussi, faites évidemment attention à votre praticien!

L'épilateur

Pour celles qui sont parties avec leurs poils, comme moi, l’épilateur me semble être le plus pratique. Clairement je ne me voyais pas trimbaler la cire et tout l’attirail ! 

Pour celles qui se demandaient : oui l’épilateur passe même en cabine ! Donc aucun souci. Pensez juste à prendre le chargeur ! J’avais ce modèle avant de partir, il fait très bien l’affaire. Privilégiez peut être un épilateur sans fil, ça sera plus pratique pour vous.

Le rasoir

Ce n’est pas le top pour être tranquille et ne pas avoir à y revenir, mais c’est bien pratique parfois il faut avouer! 

Le rasoir ne passe pas en cabine, mais un rasoir électrique oui! Jérémy avait pris un oneblade pour sa barbe, c’est comme un rasoir mais électrique et il n’a pas eu de souci. 

Aller chez l'esthéticienne en voyage

Je n’ai jamais osé… mais ce n’est pas impossible d’y aller ! Regardez bien comment dire « maillot échancré » si vous ne comptiez pas faire l’intégral, au risque d’avoir des surprises ! Mais si vous n’avez pas peur de la barrière de la langue c’est tout à fait possible d’aller en institut même au bout du monde. 

Les prix sont souvent bien moins élevés que chez nous d’ailleurs, mais j’imagine que parfois la qualité du salon doit être différente. Regardez les avis  sur google et en avant!

Les règles en voyage

Comme pour les poils, on fait chacune comme on peut, comme on est à l’aise et surtout comme on veut. Ce qui va parfaitement à l’une ne plaira pas à l’autre, et c’est normal. Donc le premier conseil qui est valable pour tout cet article est de prendre le temps de tester avant votre départ, pour trouver ce qui vous va le mieux à vous.

Les problèmes qu'on n'imagine pas

Déjà tant qu’on parle des ragnagna, il faut savoir que le voyage en lui même peut avoir un impact sur vos cycles. Prendre l’avion longtemps, avoir du décalage horaire, et plus largement voyager peut influencer les cycles donc un retard de règle peut arriver, ou au contraire elles peuvent être avancées. Un cycle irrégulier peut débarqué sans pour autant que ça soit inquiétant.

Enchainer les pilules pour ne pas avoir ses règles

Aussi, certaines filles qui ont comme contraception la pilule enchainent leurs plaquettes, et donc n’ont tout simplement pas leurs règles. Ce n’est pas dangereux comme on peut l’imaginer de prime abord, vous pouvez en discuter avec la sage femme ou la gynéco qui vous suit avant de partir.

Serviettes et tampons jetables

Ce n’est pas le top au niveau de l’écologie, mais malgré tout glisser quelques serviettes et tampons dans votre sac pourra vous sauver. 

On en trouve dans les autres pays, mais sincèrement pas toujours aussi facilement qu’en France, et souvent les protections sont chères par rapport au prix de la vie dans le pays. Aussi, il n’y a pas toujours le même type de protection que ce qu’on connait nous, par exemple au Chili j’ai eu du mal à trouver des tampons avec applicateur.

Culottes de règles

Pour moi ça a été la protection hygiénique de voyage par excellence. Déjà parce que en soit vous pouvez les utiliser en culottes normales donc ça ne prend pas plus de place que vos simples culottes, et parce que c’est très simple d’utilisation. On met notre culotte comme d’habitude, et hop on n’y pense plus! Evidemment il y a la question du lavage, on rinçait d’abord mes culottes à l’eau puis elles partaient dans notre scrubba bag avec le reste du linge sale. 

Il y a un nombre de lavages déterminés mais j’avoue que je n’y ai pas trop fait attention. Ceci dit, j’étais partie avec 2 culottes de règles que j’avais acheté au tout début de l’apparition de ce type de protection, je ne me souviens même plus de la marque mais elles étaient un peu vieilles. Je sentais bien qu’elles avaient fait leur temps disons. J’ai profité de notre retour de quelques jours pour faire une nouvelle commande et ma soeur m’a parlé du site Mool pour les culottes de règles. Pour essayer votre première culotte ne coûte que 7 euros (en fait elle est gratuite mais vous ne payez que les frais de port). Il faut juste indiquer le code « OFFERTE » en code promo. (Ce n’est pas du tout un partenariat, c’est juste un tips que j’ai trouvé sur instagram par ma soeur!)

La cup

Un autre type de protection réutilisable : la cup ! C’est top parce que ça ne prend pas de place dans le sac, c’est tout petit, c’est tout léger, donc top en sac à dos. 

Mais le souci de la cup est la stérilisation, il faut donc avoir accès à la fois à l’eau et à l’électricité, ce qui peut poser souci en voyage. Je l’utilisais un peu avant de partir mais je n’ai jamais trop réussi à m’y faire.

La contraception en voyage

Aller voir un médecin spécialisé

Encore une fois, mais ce n’est jamais assez rappelé : chacune fais comme elle le sens ! Mais aussi, il est très important d’aller consulter un professionnel régulièrement. Allez voir la sage femme ou gynéco, c’est toujours bien de faire un check up déjà, et si vous voulez éventuellement lui parler d’une contraception différente pour le voyage, autant s’y prendre un peu en avance pour avoir le temps de vous familiariser. Je vous en parlais déjà dans cet article sur les questions de santé avant le départ, mais pensez y !

Pilule

Pour les filles qui ont la pilule comme contraception, il y a 3 points d’attention à avoir:

Attention à votre stock! Avoir assez de pilule pour tout le voyage : vous risquez de ne pas pouvoir retrouver votre pilule au bout du monde, et même si par miracle elle existe, elle ne sera pas remboursée par votre assurance. 

D’ailleurs si vous avez besoin de demander la délivrance de votre ordonnance annuelle en une seule fois, pensez à en faire la demande à la CPAM au préalable (en largement en avance).

Attention au décalage horaire ! Suivant le type de pilule que vous avez c’est très important : 

  • Certaines pilules sont dites « micro dosées » : l’heure de prise est très importante, il faut prendre votre pilule chaque jour exactement à la même heure. Donc il vous faudra calculer avec le décalage horaire pour rester sur l’heure de base. 
  • Avec les autres pilules vous avez une fenêtre de prise de 12h, ça laisse une marge mais c’est toujours mieux de rester sur le même horaire.
Attention à la tourista ! Si on a souvent en tête un point d’alerte pour la pilule en cas de vomissement, c’est aussi valable en cas de grosse tourista. En effet, dans ce cas votre pilule n’est pas absorbée par votre corps… il est donc préférable de se protéger autrement. 
J’ai oublié ma pilule! Et oui, si vous vous êtes perdues dans le calcul du décalage horaire, ou si vous avez tout simplement oublié votre pilule, que faire? 
  • Si vous avez eu rapports dans les 5 jours avant l’oublie : prenez une contraception d’urgence (pilule du lendemain) et continuez votre pilule normale, n’oubliez pas de vous protéger pendant 7 jours ensuite
  • Si non : continuez votre pilule normale, et protégez vous pendant 7 jours, mais pas besoin de contraception d’urgence. 
D’ailleurs, avant de partir vous pouvez aller demander une contraception d’urgence à la pharmacie pour l’embarquer dans votre stock de médicament, je ne suis pas certaine qu’on en trouve partout. Et depuis le 1er janvier 2023 elle est gratuite! 
 

Stérilet

J’ai choisi le stérilet comme moyen de contraception depuis déjà plusieurs années, donc il était évident que je n’en changerai pas pour le voyage. D’ailleurs je trouve cette contraception assez adaptée au voyage : c’est bien simple, je le mets, et je ne me préoccupe de rien pendant 5 ans ! Si vous avez déjà un stérilet, faites juste attention à savoir s’il est toujours bon jusqu’à la fin de votre voyage, que vous n’ayez pas à le changer en cour de route.

Si vous n’êtes pas sous stérilet et que vous voulez passer à ce mode de contraception, allez voir une sage femme ou un gynéco quelques mois avant votre départ. En effet, il vous faudra un premier rendez vous pour en parler avec elle, puis un rendez vous pour la pose, et un dernier pour vérifier que tout va bien. Puis de toutes façon, c’est toujours mieux de se laisser quelques cycles avant de partir pour se familiariser avec cette nouveauté.

 

Les préservatifs

On pense aussi aux préservatifs ! Petit rappel qui ne fait pas de mal : même si on se protège des bébés avec nos contraceptions de filles, si vous voulez faire un tour du monde « rapproché » avec les locaux (…) pensez quand même à un petit stock de préservatifs !

Les autres contraceptions

Je n’ai testé que la pilule quelques années et le stérilet, et surtout je ne suis pas du tout médecin. Alors mise à part vous raconter ma propre expérience je ne suis pas professionnelle. Je ne peux donc que vous conseiller d’aller voir votre médecin surtout.

Consulter à l'étranger

Si toutefois vous avez un problème, même au bout du monde vous trouverez un médecin. Suivant les endroits vous n’aurez peut être pas une sage femme ou un gynécologue, et il y a toujours le souci de la barrière de la langue, mais malgré tout vous pourrez voir un professionnel. 

La consultation sera d’ailleurs remboursée par votre assurance (pensez bien à vous assurer avant le voyage évidemment, nous on avait choisi Chapka, je vous en parlerai plus en détail). 

Soins visages et cheveux, l'hygiène en voyage

Même si je n’étais pas adepte du maquillage ou autre, j’admets qu’une séance de gommage et masque me faisait du bien dans ma routine en France. Le pire je crois ce sont mes cheveux : j’ai hérité des cheveux bouclés de ma maman, et (pardon maman) mais ce n’est pas vraiment un cadeau en voyage! Alors, comment on essaye de sauver tout ça?

Sauver ses cheveux bouclés

Comme je vous le disais, j’ai un peu galéré avec mes cheveux bouclés en voyage. J’enviais beaucoup les filles aux cheveux lisses qui avaient toujours un brushing impeccable même dans le pays le plus humide du monde ! Mais bon, on fait chacune avec ce qu’on a ! 

Avant notre départ j’ai tenté de me trouver une routine assez facile pour conserver mes boucles, et surtout protéger mes cheveux qui étaient déjà très secs. Clairement, en rentrant après 6 mois de voyage je n’avais pas une crinière magnifique, mais je pense que j’ai quand même sauvé les dégats. Ce qui me manquait était un vrai masque, du type un bain d’huile à faire tous les 15 jours par exemple. J’ai donc testé un masque solide pour la 2ieme partie du voyage, je vous dirai si c’est mieux ainsi. 

La majorité de notre trousse de toilette est composée de produits solides, je sais bien que cela ne convient pas à tout le monde. Mais désormais il y a un grand choix de solides, et c’est très pratique en voyage ! Testez en avant de partir ! En revanche, il faut avouer que ça ne tiendra pas tout votre séjour. Le shampoing solide que j’avais a tenu 2 mois (mais Jérémy l’utilisait aussi), j’en ai trouvé ensuite un autre à Buenos aires, mais la définition de « bio » n’est pas la même dans tous les pays ! 

En attendant, voilà ce que je faisais pour limiter la casse et conserver mes boucles : 

  • J’ai un shampoing solide très doux. C’est la marque Body Nature, il est à la fois shampoing et corps. Il ne mousse pas beaucoup mais c’est le propre des shampoings solides, ne vous attendez pas à autant de mousse que vos shampoings habituels. 
  • Ensuite j’utilise un après shampoing démêlant de la marque Druydes, il démêle super bien et il est facile à rincer. Je l’adore !
  • Puis en sortant de la douche j’applique du gel d’aloe vera en « scrunchant » pour former les boucles et protéger mes cheveux. 
Désormais je vais essayer en plus de faire un masque régulièrement avec le soin capillaire de la marque Comme avant bio, il fait le même effet qu’un bain d’huile, mais en format liquide donc je ne risque pas de me retrouver avec une huile qui a coulé dans toute ma trousse de toilette!
 
Ensuite, pour essayer de protéger un peu mes cheveux, je les attache pour dormir; pour éviter de les retrouver tout emmêler et de devoir les démêler comme une sauvage, casser les boucles et me retrouver avec une tignasse horrible ! Certaines filles embarquent avec elles une taie d’oreiller en satin justement pour protéger leurs cheveux, c’est vrai que ça ne prend pas de place et c’est tout léger!

Aller chez le coiffeur en voyage

Déjà qu’en France je ne vais jamais chez le coiffeur parce que j’ai trop peur, alors en voyage sûrement pas! Mais comme pour l’esthéticienne, c’est tout à fait faisable, il y a des coiffeurs partout. 

Jérémy s’est fait couper cheveux et barbe au Pérou, en Bolivie et en Argentine, et tout s’est bien passé. Mais le « ça repousse » n’est pas le même pour lui que pour moi !

Soins visage et corps

Clairement on est sur du minimalisme pur là! Si vous voulez voir tous les produits qu’on a embarqué avec nous, je vous avais fait ici un article sur notre trousse de toilette. Mais globalement j’ai mis de côté le gommage, le masque, le sérum et tout le tralala! J’ai pris avec moi une crème visage centifolia et BASTA. 

En terme de maquillage je n’avais déjà pas trop de produits dans ma vie en France, donc pour partir j’ai simplement pris : une crème solaire teinté, puis un mascara, un crayon sourcil et un rouge à lèvre crayon de la marque Avril que j’aime beaucoup. 

 Pour le corps j’avais acheté le beurre de cacao chez Lamazuna mais clairement il n’a pas aimé les changements de température, et à la première chaleur il s’est littéralement liquéfié dans mon sac… C’est un flop ! Mais en solide je ne trouve pas par quoi le remplacer. Si vous êtes adeptes des crèmes hydratantes type dove, l’oréal ou toutes ces marques là, on en trouve partout! Elles étaient vendues en pharmacie en Amérique latine, ou sur le marché en Bolivie. Sinon pour le corps, j’utilisais le gel d’aloe vera que j’avais pris pour mes cheveux, même si ce n’est pas le même type d’hydratation et de douceur que les crèmes corporelles. 

Pour les soins à proprement parler, j’ai fait un peu avec les moyens du bord, notamment avec ce qu’il y avait dans la cuisine de l’auberge :

  • Pour un gommage corp je subtilisais le marc de café dans la cuisine après le petit déj
  • Pour un gommage visage je faisais avec du sucre et du miel ou de l’huile 
Ensuite, quand on était dans une grande ville comme Buenos Aires par exemple, il y avait toujours une boutique pour acheter des masques ou des soins visages. Pour éviter d’acheter un produit qui m’encombrerait j’ai craqué 2 ou 3 fois pour les masques à usage unique comme on trouve un peu partout maintenant. Depuis mon séjour en Corée je suis convaincue de l’efficacité de leurs produits pour la peau, alors quand je trouvais une boutique Coréenne je fonçais ! Et à ma grande surprise on en a trouvé ! La Kpop s’est implantée au delà des frontières coréennes, et tant mieux pour nous, parce que ça permet de trouver de la Skincare !

Laisser un commentaire

Tu as une question, un message, un avis ?

N'hésites pas à nous écrire!

Nos autres articles
Les problèmes de filles en voyage

Qu’on le dise clairement : gérer les règles, les poils, la pilule, les soins et l’hygiène en voyage, on n’en parle jamais et pourtant on se pose toute la question de ces problèmes de filles avant un grand départ! Alors même si chacune a une expérience différente, voici mon retour. J’espère qu’il pourra vous aider!

Lire la suite »
vêtements tour du monde
Quels vêtements choisir pour un tour du monde?

Dans la catégorie « vous avez quoi dans votre sac? » je demande le matériel électronique ! Du multimédia, tout le monde en a, mais même si on a décidé de ne pas prendre d’appareil photo ou de drone, on a pas mal d’accessoires malgré tout ! En dehors des accessoires matériels, on vous parle ici de notre cloud et de notre VPN!

Lire la suite »

2022 - Joyeux Voyageurs - Blog voyage - All Rights Reserved