Logo-smart-joyeux-voyageurs

Que faire à Cusco ?

On pourrait presque croire que Cusco est la capitale du pays ! C’est le coeur du tourisme, le coeur de l’histoire, la capitale des incas, bref, un passage totalement obligé pour votre séjour!

Evidemment il ne faut pas rater le Machu Picchu, mais on vous en parle spécifiquement dans un autre article ici! Pour l’heure, on vous embarque dans la ville de Cusco, la vallée sacrée et la montagne colorée, en avant!

Sommaire : Que faire à Cusco?

Que faire dans la ville de Cusco?

Nous qui voulions passer à peine 5 jours à Cusco, heureusement qu’on avait pas pris notre bus de suite ! On y restera finalement 10 jours, et encore il restait des choses à faire ! Autant le dire de suite : vous ne risquez pas de vous ennuyer ici!

  • Le musée du Machu Picchu, 5e

Un super musée pour débuter, et avant d’entrer dans le vif du sujet en allant réellement au fameux Machu Picchu

On en apprend davantage sur sa découverte qui au final n’est pas si ancienne: 1911 à peine, même si d’autres y étaient visiblement passés avant. 
On découvre aussi qu’à l’époque des familles y résidaient, et qu’elles ont même aidé Bingham dans ses recherches. On constate aussi le vol de beaucoup de richesses trouvées sur le site, qui n’ont jamais été rendues au Pérou et qui sont restées « pour faire des recherches » à l’université de Yales. 
Un petit dépliant en français nous aide mais les informations les plus interessantes sont en espagnol ou en anglais. 

Prix : 20 soles (5e) ou 10 soles (2,5e) pour les étudiants.

  • Musée de l’Inca, 2e5

Après avoir arpenté les musées sur les civilisations anciennes dans le nord du Pérou, on avait hate d’en apprendre plus sur les fameux incas, alors quoi de mieux que de se rendre au musée de l’inca? 

Et bien malheureusement nous en ressortons un peu déçus. Il y avait très peu d’infos, mais il semble que cette civilisation n’ait pas encore dévoilée tous ses secrets… Beaucoup de questions restent sans réponse. Le musée reste interessant mais pas incontournable. 

Prix : 10 soles, ( 2,5e)

  • Se balader dans la ville, et chercher les angles, gratuit

Se perdre dans les ruelles de la ville est en soit une belle aventure et une super visite. Ces murs si épais, qui tiennent depuis des siècles alors que rien ne semble jointer les pierres, une atmosphère bien particulière se dégage de la ville! 

Arriverez vous à trouver la pierre qui a le plus d’angles entre tous ces murs? On vous évite les additions, elle en a 12! Et pourtant elle s’emboite parfaitement ! Alors? Vous l’avez trouvé? (Pour les tricheurs, le trésor se trouve ici)

Evidemment on ne manque pas non plus la place d’Armes, mais vous serez bien obligé d’y passer ! Avec son église et sa cathédrale, vous la reconnaîtrez forcément. 

D’ailleurs, pour entrer dans l’église comme dans la cathédrale, il faut payer (et ce n’est pas donné!). En revanche si vous voulez assister à la messe (même juste un peu, on ne vous a pas demandé d’assister à toute la messe!), c’est gratuit, mais vous ne pouvez pas prendre de photos bien sûr. Ca vaut bien le coup d’oeil alors n’hésitez pas à entrer. Attention cependant, les péruviens sont à cheval sur les règles dans les églises : Jérémy et son short légendaire ont dû rester dehors ! Les épaules et les genoux couverts, toujours!

  • Temple du soleil et couvent Santo domingo, Qorikancha, 3,75e

C’était le temple le plus important de l’empire inca. L’architecture du site a beaucoup changé au fur et à mesure des colonisation, mais le poids du temple est resté le même. Il y a peu d’explication mais vous pouvez choisir de visiter avec un guide présent à l’entrée, en plus du prix. 

Ce qui nous a surtout plu à l’intérieur de ce musée était une exposition et une démonstration d’instruments de musique! On avait vu certains de ces objets notamment au musée Larco à lima, sans comprendre que c’était en fait des instruments de musique! On est tombé amoureux du son d’une petite Pachamama, malheureusement on a eu peur qu’elle se brise pendant le voyage, mais on y pense encore aujourd’hui !

Prix : 15 soles (3,75e) ou 8 soles (2e) pour les étudiants. 

  • Le quartier de San blas, gratuit

Beaucoup de voyageurs choisissent ce quartier pour dormir, et on comprend pourquoi ! C’est le coeur des restaux! On y trouve aussi une petite place très mignonne, et un super point de vue depuis ce mirador, parfait pour le couché de soleil. 

Perdez vous dans les ruelles pleines de charme, vous voilà au coeur de Cusco!

  • Saqsaywaman ou le Christ Blanc, dans le bolleto 

Encore un site inca incroyable, et accessible à pieds depuis le centre ville. On grimpe pas mal, mais une fois en haut on surplombe Cusco et c’est magique, la ville est en fait immense!

Le site de Saqsaywaman est payant ou inclus dans le bolleto complet, mais si vous avez opté pour le bolleto partiel avec seulement la vallée sacrée, vous pouvez grimper à coté au Christ blanc pour profiter de la même vue gratuitement

Ce qui nous surprend toujours est la grosseurs des pierres, certaines font plus de 12 tonnes ! Comment ont ils fait pour déplacer ça! 

  • Faire du Crossfit dans la box la plus haute du monde

On aura bien mangé à Cusco… alors après presque 1 mois sans avoir foulé le sol d’une box de crossfit (pensée à notre super box Galiléo en France à Toulouse), nous voilà partis pour un Wod à 3000m d’altitude! On dira que c’est d’ailleurs à cause de l’altitude que le souffle nous a manqué… C’était sacrément rude, mais une super ambiance et un très bon accueil ! On a adoré!

Vous pouvez retrouver la box Crossfit Cusco sur instagram ou sur google !

Où dormir à Cusco ?

Notre logement à Cusco était un peu spécial. Si la majorité des gens privilégient le quartier de San Blas pour dormir (et on le comprend, c’est le coeur de la fête!), nous avons choisi de notre coté de lier notre logement à une belle action. Nous avons donc posé nos valises à l‘auberge Qosqo Maki, qui abrite une école pour les enfants en difficultés de Cusco, notre paiement permet ainsi de faire des activités et d’acheter des fournitures pour les enfants. 

Dans les autres auberges qu’on avait noté, on peut aussi vous conseiller : 

  • La maison, chez Claire et Juan, où vous aurez le bonheur de parler français ! C’est un peu plus cher mais vous avez visiblement un super petit dej!
  • La Bo’m: Je vous en parle aussi dans la section « où manger » car cette auberge fait aussi créperie! D’ailleurs vous avez même droit aux crèpes au petit dej!
Qosqo Maki

Lier notre logement à une bonne action, dans une auberge avec une ambiance bienveillante et familiale!

Où manger à Cusco?

On ne meurt pas de faim à Cusco ! Entre les restaux traditionnels on trouve plein d’options VG et sans gluten. Il semble que les meilleures restau soient regroupés dans le quartier de San blas. Ne ratez pour rien au monde les délicieuses chocolatines chez Qosqo maki pour vos petits dej!

Au marché ! Chez Marysol

Il y a l'embarras du choix au marché, mais chez Marysol on mange généreusement et vraiment pas cher!

El encuentro

Un super restau vege avec le menu du jour très accessible! Le patron est super sympa en plus. Les plats à la carte valent bien le coup aussi!

Qosqo Maki

Les meilleures chocolatines hors de france ! Quel plaisir de retrouver du pain croustillant, des croissants et des choco !

La crêperie La Bo'M

Si la France vous manque un peu trop, l'auberge la Bo'm vous accueille aussi pour un repas crêpes dans le quartier de san blas. Crêpes salées ou sucrées, vegan et meme sans gluten, vous trouverez votre bonheur!

Masha Cusco (Raclette)

Encore une fois, si vous souffrez du mal du pays, une bonne raclette vous attend à san blas chez Masha! De la charcuterie andine, mais aussi une option VG, et du fromage qui a vraiment du gout! Un vrai régal et avec une super vue.

Green point

On ne l'a pas testé mais il nous avait été vivement recommandé. Un restau VG un peu plus cher mais avec un super cadre, toujours à san blas. Les plats sont recherchés et ont l'air délicieux et vous profitez d'une belle terrasse dehors

La vallée sacrée

Incontournable autour de Cusco, impossible de ne pas visiter la vallée sacrée !

Comment y aller?

Les distances sont à nouveau assez longues tant depuis Cusco qu’entre les sites à visiter. Je vous mettrais plus bas les points google map pour chacun des sites. Ainsi, pour vous rendre sur chacun des sites, plusieurs options s’offrent à vous pour la vallée sacrée depuis Cusco : entre le collectivo, le taxi ou les expéditions en agence, vous trouverez forcément votre bonheur!

  • En collectivo par vos propres moyens 
Préparez vous : ce n’est pas l’option la plus simple ! Mais évidemment c’est la moins chère. Pour les infos Agathe du compte instagram Los pinguinos del sur avait fait une super publication sur la page facebook « les français au pérou », vous la retrouverez ici!
Souvent les personnes qui choisissent cette option font la découverte sur 2 jours, en dormant 1 nuit à Ollantaytambo par exemple. 
 

Prix : 44,5 soles de transport (11,25e), hors entrées sur les sites. 

  • En scooter par vos propres moyens
De la même façon ici, il est conseillé dans ce cas de prévoir 2 jours pour découvrir la vallée sacrée. Si vous voulez plus d’infos sur ce mode de transport pour la vallée sacrée, direction le compte de Carte en mains sur instagram ! Vous trouverez tout dans leurs stories à la une sur le Pérou. 
  • En taxi partagé

C’est l’option que nous avions choisie. On avait partagé le taxi avec un couple de belges super sympa ! 

L’avantage par rapport au collectivo est clairement le confort, et par rapport aux agences on passe le temps qu’on veut sur chaque site. En revanche c’est forcément plus cher que le collectivo. L’autre avantage c’est de pouvoir choisir les sites qu’on visite : avec les agences vous faites tous les sites sur une seule journée. Compte tenu des distances (il faut s’habituer au pérou!) on trouve que c’est un peu la course. On a donc décidé de ne pas faire Pisac ce jour là et de garder cette visite pour un autre jour car le site est accessible facilement en collectivo (on vous en parle plus bas). 

Contact : On est parti avec Carlos qui a fait bien plus que de nous véhiculer, il nous a expliqué plein de choses et on a passé une super journée avec lui ! Si l’aventure vous tente voici son numéro whatsapp : +51 940 184 277.

Prix : 200 soles pour 4, (50e pour 4 soit 12,5e par personne) hors pourboire (apprécié au Pérou) hors entrées sur les sites. 

  • En agence
L’autre option, plus chère mais qui comprend souvent le petit déjeuner : passer par une agence. On n’avait pas choisi cette possibilité car c’est souvent la course. Vous faites tous les sites sur la même journée. Mais ça peut etre une bonne option notamment si vous avez peu de temps, car il ne faut vraiment pas louper la découverte de la vallée sacrée!
 

Prix : Pour une sortie d’une journée le prix en agence est environ de 30e par personne incluant le petit déjeuner et le déjeuner, hors entrées sur les sites.

Contact : Même si pour cette excursion nous ne sommes pas passé par une agence, nous avons fait appel à Machu Picchu réservation pour le Machu Picchu, et ils ont littéralement sauvé notre visite ! Si on avait qu’une agence à conseiller ce serait donc celle ci. Contact whatsapp : +51 974 217 700. Vous retrouvez les infos de leur sortie à la vallée sacrée ici sur leur site

Le billet d'entrée aux sites

  • C’est quoi? 

Pour visiter la vallée sacrée, il faudra vous munir du Bolleto Turistico. Il en exite 2:

Le bolleto integral : il permet de visiter 16 lieux touristiques dans la région de Cusco et est valable 10 jours. Les sites sont divisés en 3 zones : LA VALLÉE SACRÉE : Chinchero, Murène, Ollantaytambo,Pisac ; CUSCO : Sacsayhuaman, Qenqo, Pucapucara, Tambomachay et certains musées de la ville; LE SUD DE CUSCO : Tipon, Pikillacta

Le bolleto partiel : qui vous permet de choisir 1 des 3 zones du bolleto intégral. Ici donc vous choisiriez la vallée sacrée, il est valable 2 jours consécutifs. 

Attention : le site des salineras de Maras n’est inclus dans aucun des bolletos, il faut donc payer 10 soles de plus (2,5e) à l’entrée du site. 

  • Où l’acheter? 
Vous pouvez l’acheter avant de partir, directement à Cusco à coté de la place d’armes, ici exactement. 
 

Ou bien vous pouvez aussi l’acheter au guichet de votre 1 ière visite, à l’entrée de chacun des sites. 

  • Le prix

Le Bolleto intégral coûte 130 soles (32e) et 70 soles (17,5e) pour les étudiants jusqu’à 25 ans sur présentation de la carte ISIC (Je vous parlez de cette carte ici).

Le Bolleto partiel coûte 70 soles (17,5e)

Que voir?

  • Chinchero

C’est le premier site qu’on a visité depuis Cusco. Départ à 8h le matin, et nous voilà partis en direction du superbe marché textiles de Chinchero. 
Attendez vous à une explosion de couleurs ! Carlos vient avec nous pour nous expliquer quelques points, notamment sur leur idée de manger du cochon d’inde ou les tonnes de variétés de pommes de terre ! Il demande ensuite à une dame de prendre la main sur la visite, qu’elle nous fait gentiment en anglais. On apprend alors plein de choses sur la laine d’alpaga, la teinture, le tissage, la différence entre la laine d’alpaga et de bébé alpaga… Les voir tisser est impressionnant, quel boulot, et quelle technique ! 

Après le marché textile, Carlos nous amène sur les ruines de Chinchero. On en verra des ruines aujourd’hui, mais elles sont toutes dingues! Les pierres parfaitement taillées, sans ciment, qui s’emboite comme un puzzle immense : il n’en faut pas plus pour nous subjuguer.  Attention : la visite est à sens unique, alors une fois arrivé sur la place ne vous aventurez pas de suite vers les ruines, allez d’abord visiter l’église sinon vous ne pourrez pas y revenir. 

Point google mapici !

Prix : compris dans le bolleto

  • Maras

Les salineras de Maras… Définitivement notre site favoris ! On s’arrête d’abord sur un point de vue magique qui surplombe toutes les salineras… avant d’entrer on se rend alors compte de l’immensité de ces piscines de sel, à perte de vue. Près de 4000 bassins qui s’étendent, et un camaieu de beige et blanc, un paysage unique

Si on ne peut plus se balader entre les bassins, l‘entrée nous permet quand même de nous approcher. On observe alors le sel cristallisé sur les cotés, et les différentes piscines. Ce paysage nous laisse sans voix. 

Pour un instant un peu plus gourmand, il y a un marché (comme toujours) avec des petites douceurs : on retrouve alors du chocolat à la fleur de sel de maras, mon favoris !! Il n’a pas fait long feu !

Point google mapsici !

Prix : 10 soles (2,5e)

  • Moray

Encore un site impressionnant, finalement toute la vallée sacrée nous laissera sur les fesses ! Mais entre les salineras et Moray ici, on change un peu des décors de ruines incas, tout en prenant conscience de l’ingéniosité folle de ce peuple. Carlos vient à nouveau nous expliquer les détails du site, un vrai guide privé! Vous voilà devant les terrasses en amphithéâtre. Si certains ont crié à l’invasion d’alien, l’explication la plus scientifique et historique reste le fait que ces terrasses étaient en fait un centre de recherche incas. 

En effet, sur chacune des terrasses il existe un micro climat différent, ce qui permettait de faire des tests pour définir quelle culture effectuer à quelle hauteur. Si ce n’est pas ingénieux ! Il y a environ 15° de différence entre le haut et le bas quand même !

La forme arrondie parfaite du site nous laisse sans voix, et on apprend aussi que la découverte de cette merveille est toute récente : 1930! Il n’est aujourd’hui plus possible de descendre dans les amphithéâtres car les sites sont trop détériorés, j’en profite ainsi pour vous partager quelque chose qui m’a un peu agacé : il y a des panneaux partout indiquant qu’on ne peut pas passer afin de protéger les sites et souvent les drones sont interdits. Evidemment, vous l’imaginez, beaucoup de gens font semblant de ne pas lire ni l’espagnol ni l’anglais et se permettent d’enjamber les clotures et faire voler leurs drones. Sans vouloir faire la rabat-joie : c’est pénible et si on veut pouvoir aider à la conservation de ces merveilles historiques, la moindre des choses est de respecter les règles… 

 

Point google mapsici !

Prix : compris dans le bolleto

  • Ollantaytambo

Dernier site de notre journée ! Et pas des moindres : Ollantaytambo, la forteresse inca, siège de combats acharnés entre incas et espagnols!

Vous pouvez découvrir ce site lors de votre tournée dans la vallée sacrée, ou encore lors de votre venu au Machu Picchu, suivant le mode de transport que vous avez choisi. Je vous en parle davantage dans l‘article sur le Machu Picchu. 

Prenez bien le temps ici, car le site est immense ! On découvre même des constructions en face, il y a des miradors partout! La taille des pierres est juste folle, on se demande bien comment ils ont pu monter ces énormes rochers jusqu’ici à l’époque. C’est superbe! Et en bas des ruines, il y a un petit marché plein de couleurs. 

Point google mapsici!

Prix : compris dans le bolleto. 

  • Pisaq

C’est une visite qu’on a décidé de faire sur un autre jour par nos propres moyens. En effet, le site est accessible facilement en collectivo, et cela nous permettait d’avoir plus de temps pour visiter les autres merveilles de la vallée sacrée avec Carlos. 

Encore une fois, des ruines qui nous laissent sur les fesses ! Attention, certains passages de la rando peuvent vous faire souffrir du vertige, et à d’autres il faut rentrer le ventre (vous comprendrez!). La vue est magique en haut

Comment y aller : prendre un collectivo rue puputi (ici) pour 6 soles, et c’est partie pour 1h de transport. Le collectivo vous laisse à l’entrée du village de Pisac.

Pour monter aux ruines 2 options s’offrent à vous : en taxi pour 30 soles non négociables (7,5e) ou à pieds, sur une montée de 8km. La rando est vraiment top et offre de super paysages mais attention, certains passages ont eu raison de Jérémy qui a souffert du vertige

Le village de Pisac : On a adoré le village ! Entre le marché artisanal et tous ses petits restaux vegan et sans gluten, j’étais au paradis! On a mangé au marché central, entre la truite pour Jérémy que la dame va chercher au stand à coté et mon assiette Végétarienne avec des lentilles (après 1 mois à manger du riz!) on est ravis! Entre les ruelles de ce petit village, on sent comme une ambiance différente de Cusco, bien loin du tumulte de la ville. On a adoré! Il y a plein de boutiques éthiques et de produits naturels, c’est à coté du marché qu’on trouve un savon un peu équivalent au savon de marseille, parfait pour notre lessive. 

Le sanctuaire des animaux de cochahuasi : sur la route à l’aller ou au retour, vous pouvez aussi vous arrêter au sanctuaire des animaux juste ici. Le prix d’entrée est un peu élevé : 20soles (5e) mais c’est pour la bonne cause et le prix comprend une visite guidée.

Vous voilà dans un sanctuaire qui récupère les animaux mal en point, souvent capturés pour le marché noir ou pour leur fourrure. On y trouve un toucan, des perroquets, même des ours qui avaient été capturés pour en faire des animaux de compagnie pour des familles riches qui voulaient faire les beaux… 

La plus grande folie : on peut approcher des Condors ! Les braconniers les empoisonnent pour récupérer leurs plumes ou pire, les capturer. Le condors est l’animal totem du Pérou, un porte bonheur, donc ses plumes se vendent une fortune au marché noir ! Malheureusement les condors sont alors blessés et ne savent plus voler. Le sanctuaire leur réapprend et quand ils sont prêts, ils sont relâchés. Vous pouvez alors entrer dans leur enclos et voir un vol de condors à quelques mètres à peine au dessus de vos têtes !

Point google maps Pisacici !

Prix : compris dans le bolleto, sauf pour le sanctuaire.

En vidéo sur Instagram

Oui, Pisac ça grimpe un peu… Rien d’insurmontable mais ça a permis à Jérémy de raler un peu (beaucoup)!

Vinicunca

La fameuse montagne colorée du Pérou ! Culminant à plus de 5000 m d’altitude, elle se mérite, mais vaut largement la peine. Attention, c’est vite l’autoroute à touristes tant ce point de vue est exceptionnel. Il est donc préférable d’y aller en décalé des agences et d’arriver plutôt vers 11h quand tout le monde redescend. Il y avait vraiment beaucoup beaucoup de monde quand on y est allé, heureusement dans le sens inverse ! Mais si vous ne voulez pas choisir l’option taxi, privilégiez peut être l’autre montagne colorée un peu moins connue : Palcoyo

Comment y aller?

Ce n’est pas tout proche, il faut bien compter 3h de route pour arriver jusqu’ici! Encore une fois plusieurs options : 

  • Par vos propres moyens en taxi
C’est l’option qu’on a choisie, comme pour la Vallée sacrée. Mais cette fois ci on a vraiment créé une colonie de vacances française! Quand je vous dis qu’on trouve facilement des compagnons de voyage sur le groupe facebook « Les français au Pérou », nous étions 11 ce jour là! Il a donc été nécessaire de trouver un taxi/ bus.

Le GRAND avantage de fonctionner avec un taxi est l’heure. Toutes les agences partent très tôt le matin et arrivent en même temps sur le site de Vinicunca. C’est alors l’autoroute… En taxi vous pouvez même faire la grasse mat ! On est parti à 8h de Cusco, il y a quand même 3h de route avant d’arriver. Ainsi, on est sur place vers 11h, alors que les agences repartent à 12h, on monte donc quand tout le monde descend et une fois arrivé en haut, il n’y a plus que nous ! Un vrai bonheur!

Prix : 53 soles chacun pour le trajet (14e), auxquels il faut ajouter 25 soles (6,25e) pour l’entrée au site. 

Contact : Comme pour la vallée sacrée on ne peut que vous recommander Carlos ! Voici son numéro whatsapp : +51 940 184 277.

  • En agence

Vous trouverez plein d’agences de voyage à Cusco, presque autant que de magasins de souvenirs! La majorité est concentrée autour de la place d’armes, et elles proposent toutes les mêmes circuits. On ne peut que vous conseiller de comparer les prix pratiqués en faisant le tour des agences. 

Prix : Pour Vinicunca le prix en agence est environ de 25e incluant le petit déjeuner. 

Contact : Même si pour cette excursion nous ne sommes pas passé par une agence, nous avons fait appel à Machu Picchu réservation pour le Machu Picchu, et ils ont littéralement sauvé notre visite ! Si on avait qu’une agence à conseiller ce serait donc celle ci. Contact whatsapp : +51 974 217 700. Vous trouverez les infos sur leur sortie d’une journée à Vinicunca ici sur leur site. 

  • En Trek

Alors là c’est même pas qu’on est novice, c’est qu’on n’y connait rien du tout, alors on vous laisse avec des pros : On se fait lama’lle! Vous les retrouvez sur insta, mais aussi sur leur blog où ils ont fait un article top sur le trek qui les a mené jusqu’à Vinicunca. Comptez 4 jours pour le trek de l’Ausangate, peu connu et pourtant dingue!

Tips

  • Y aller plus tard que les agences pour être seul et éviter l’autoroute. Y etre vers 11h
  • Attention à l’altitude : on monte à plus de 5000 m, le moindre effort devient rude! Prenez des feuilles de coca, de l’eau de Florida, un doliprane, beaucoup d’eau, et allez y à votre rythme.
  • Prévoir son pic nique
  • Vous pouvez faire tamponner votre passeport en haut !
  • Comptez environ 2h pour la montée, pour y aller à votre rythme

Ce qu'on y voit

Si on avait vu beaucoup de photos de cette fameuse montagne colorée, la majorité sont retouchées. J’avais donc un peu peur d’être déçue et que les teintes soient fades. Pas du tout !!! Vinicunca est tout bonnement magique ! Les couleurs sont dingues et on était tous impressionnés. 

Au delà de la montagne en elle-même, vous pouvez prolonger votre balade par la vallée rouge. Au lieu de redescendre par le même chemin, on contourne la montagne et on s’enfonce dans un tout autre paysage, encore plus rouge, encore plus ocre, tout aussi fou. Attention cependant la descente est raide et sablonneuse, on s’y casse vite la figure ! 

Laisser un commentaire

Tu as une question, un message, un avis ?

N'hésites pas à nous écrire!

Nous suivre sur instagram
Nos autres articles
Guide pour visiter le Machu Picchu

On ne pouvait clairement pas vous parler du Pérou sans faire un article sur la merveille qu’il renferme : le Machu Picchu!

Si cette visite est un incontournable, elle n’en est pas pour autant simple et demande une certaine organisation. Aucune crainte : on vous guide pour cette belle aventure!

Lire la suite »
joyeux voyageur amerique du sud buenos aires
Que faire à Puno ?

Dans notre tour du monde nous avons découvert le Pérou en deux parties. D’abord le nord avec les villes de Chiclayo, Lambayeque, Trujillo, huanchaco, et pour finir Huaras.

Lire la suite »
Que faire à Cusco ?

On pourrait presque croire que Cusco est la capitale du pays ! C’est le coeur du tourisme, le coeur de l’histoire, la capitale des incas, bref, un passage totalement obligé pour votre séjour!

Evidemment il ne faut pas rater le Machu Picchu, mais on vous en parle spécifiquement dans un autre article ici! Pour l’heure, on vous embarque dans la ville de Cusco, la vallée sacrée et la montagne colorée, en avant!

Lire la suite »

2022 - Joyeux Voyageurs - Blog voyage - All Rights Reserved