Dans notre trousse de secours

Déjà en temps normal je suis un peu stressée de la vie, mais alors à l’autre bout du monde, le moindre bobo va me stresser au max! On a donc prévu une trousse de secours, on vous raconte tout ce qu’on a mis dedans!


Disclamer

Vous commencez à être habitués si vous avez déjà lu nos autres articles sur les questions médicales : nous ne sommes pas médecin! On partage avec vous les conseils qui ont pu nous être donnés par des professionnels, mais nous ne sommes pas nous même médecin. Au delà des conseils que vous trouverez sur internet, sur les blog, ou sur instagram, allez surtout consulter et faites vous aider par un médecin.

De notre coté, pour notre trousse de secours, on a bénéficié de l’aide de la médecin international qui nous a vacciné, puis de notre généraliste, et enfin de la pharmacienne. Comme je vous disais, je suis un peu (beaucoup) stressée de la vie donc je voulais absolument qu’on puisse avoir de quoi se soigner, mais en même temps je suis ultra nulle là dessus et pas du tout à l’aise avec l’auto médication, donc tous les conseils de pro étaient bienvenus!

Comment transporter des médicaments

1- Prendre les ordonnances

Pour les médicaments sous ordonnance, pensez à prendre avec vous toutes les ordonnances pour ne pas être embêté. Scannez les aussi au cas où mais il faut visiblement les avoir en format papier si on vous les demande.

2- Pas besoin des boites

Au début on ne s’en sortait pas de notre trousse de secours parce que je pensais qu’il était nécessaire de garder les boites. Erreur!! Grace aux infos des autres voyageurs (merci la communauté instagram!) j’ai appris qu’on pouvait tout à fait trimbaler ses médicaments sans les boites. Certains vont même jusqu’à sortir le cachet des plaquettes en alu pour les mettre dans des petites pochettes type ziplog. Bon, je ne me sentais pas de faire ça quand même, j’avais trop peur qu’on me prenne pour une dealeuse de drogue! Mais déjà quand on enlève les boites, on gagne sacrément de place!

3- Pas besoin des notices

Même combat que pour les boites, virez les notices! Ca prend une place folle l’air de rien! Vous pouvez les scanner pour les avoir sur un cloud au besoin, ou les télécharger sur internet en PDF, mais ne vous les trimbalez pas !

4- Attention à l'autorisation de délivrance dérogatoire

Si vous avez un traitement spécifique que vous prenez tous les jours, sur ordonnance, faites bien ATTENTION! En effet, habituellement votre médecin vous prescrit environ 3 mois de traitement, éventuellement renouvelable, mais jamais 1 an complet. Or, quand on part longtemps, il faut que la pharmacie vous délivre le traitement pour 1 an, et ça, ça demande de la paperasse.

D’abord, il faut que votre médecin fasse une ordonnance pour 12 mois en mentionnant « délivrance en 1 seule fois pour cause de départ à l’étranger ». Mais attention, il ne suffit pas ensuite de se présenter à la pharmacie avec ça! Il faut d’abord faire une demande dérogatoire auprès de l’assurance maladie afin de pouvoir bénéficier de l’autorisation de délivrance dérogatoire. Vous devez alors adresser un courrier à l’assurance maladie avec votre ordonnance et une attestation sur l’honneur. Attention, cette démarche doit être faite au moins 3 semaines avant votre départ, le temps de recevoir ensuite l’autorisation. Vous pouvez retrouver toutes les infos sur le site Améli ici.

Les Médicaments conseillés

1- Malarone

Ou atovaquone Proguanil. Ca, c’est un médicament qu’on espère ne jamais prendre, c’est un traitement d’urgence pour le Palu, si on a de la fièvre et qu’on ne peut pas voir de médecin dans les 24h. Ce n’est que sur ordonnance, c’est la médecin qui nous a vacciné qui nous l’a prescrit. Il y a plusieurs possibilités pour le Palu, soit il faut prendre un traitement sur plusieurs jours, ou bien ce type de traitement d’urgence. Suivant vos destinations le médecin saura vous guider pour le traitement le plus adapté.

2- Tiorfan

Ou racecadotril. Là aussi c’est un médicament sur ordonnance que nous a prescrit la médecin international. Pareil, si on peut se l’éviter celui là on sera bien content : c’est pour les diarrhée (aucun autre commentaire à faire!)

 

3- Azithromycine

Pareil, sur ordonnance, mais là c’est le stade au dessus : c’est en cas de diarrhée grave avec saignements et si on ne peut pas voir de médecin dans la journée (on est dans le comble du chic là hein?)

4- Fosfomycine

Sur ordonnance aussi, pour traiter une infection urinaire. C’est du « au cas où » même si les sacs à dos de tour du monde n’aiment pas les « au cas où », mais une infection urinaire est vite arrivée et mal traitée elle peut devenir assez grave. 

5- Antadys

C’est spécifique ici, donc peut être que vous n’en aurez pas besoin, mais c’est l’anti inflammatoire que j’ai l’habitude de prendre pour les douleurs de règles. 

5 - Les autres basiques

On a aussi pris d’autres médicaments sans ordonnance, quelques « classiques ». Attention à ne pas trop vous charger, on trouve facilement du paracétamol partout donc ne prenez pas 1000 boites de doliprane!

  •  Doliprane : une petite boite pour les maux de crâne et les petits bobo du quotidien
  • Spasfon : pour les douleurs spasmodiques de l’intestin
  • Ibuprofène : un anti inflammatoire
  • Ialusetcare : C’est une crème pour les plaies infectées / brûlures
  • C’Zen : c’est plutot un complément alimentaire, pas vraiment un médicament, qui aide pour les états nauséeux liés au mal des transports (vu les retours que j’ai des routes au Pérou, j’ai pris la dose!)

Les accessoires

1- L'anti moustiques

Je voulais tester le répulsif moustiques solide de chez Comme avant que vous pouvez retrouver ici, je vous ferai un retour une fois testé. Sinon, le répulsif qu’on nous a le plus souvent conseillé est le Cinq sur Cinq, rien de naturel cependant dans ce produit. 

On prend donc un répulsif pour le corps, et on traite nos vêtements avec un répulsif aussi, Cinq sur Cinq le propose mais on a trouvé le notre chez décat (on change pas une équipe qui gagne!).

2- Crème solaire

On avait l’habitude d’utiliser la crème Body nature, j’adore l’odeur et elle ne pègue pas sur la peau, elle ne laisse pas de trace blanche non plus malgré son filtre minéral. Là pour le voyage, on a essayé de tester un maximum de produits solides, déjà pour ne pas que ça risque de couler puis aussi pour que ça soit plus facile dans nos bagages cabine. J’avais trouvé un stick de crème solaire lors de mon voyage en Corée donc je ne pourrai pas tellement vous le conseiller car impossible de le trouver en france, mais Comme avant a aussi fait sa crème solaire solide si ce format vous convient davantage.

3- Huiles essentielles

Dure dure de choisir quelles huiles essentielles prendre dans nos bagages! Une chose était sûre, on embarquait les 3 majeures de chez Body Nature. C’est vraiment LA synergie à tout faire : Niaouli, saro et ravintsara, le trio de choc! Le nez bouché, la nausée, état grippal, les boutons de fièvre, la toux… elle fait tout, je l’embarque partout avec moi!

Ensuite, j’ai vraiment peur de me sentir mal dans les transports, j’ai une phobie du vomi assez prononcée et ça me stress carrément ! Du coup je test la synergie « voyage serein » d’Aromazone, je vous dirai ce qu’il en est. Attention cependant, je vous l’ai déjà écris ici mais je ne suis pas vraiment fan d’aromazone, ce n’est pas du tout la même qualité d’huiles essentielles qu’on retrouve par exemple dans les 3 majeures dont je viens de vous parler. Ils n’ont pas de certification ecocert par exemple, d’où les prix bas… bref, il y a à prendre et à laisser, comme partout, mais il faut bien en être conscient.

4- Baume à tout faire

Baume du tigre, baume chinois, baume shizen… on en trouve partout, vous le connaissez forcément! Dans la lignée des huiles essentielles, on a pris le baume chinois, notre baume à tout faire : en massage sur le thorax quand on a les bronches prises, en massage aussi quand on a mal au dos, aux chevilles, aux jambes, pour les piqures d’insectes, en gel fraîcheur… On s’en sert pour tout!

5- Pansements

Classiques, on a pris des pansements normaux et la dose de compeed pour les ampoules!

6- Antiseptique

Classique aussi, un pshit pshit antiseptique (qui ne pique pas!), vous en trouvez en 50ML facilement en pharmacie.

7- Tires tiques

C’est tout petit, on ne peut pas dire que ça prenne une place folle, et ça peut bien nous sauver après une rando!

8- Mousti click

J’avoue c’est un peu gadget, mais je voulais tester après avoir entendu plein de louanges de ce stick anti démangeaison pour les piqures de moustiques. On l’a trouvé chez Nature et découvertes, et ça vous lance une petit (minus hein) décharge pour soulager la sensation de démangeaison. Pour l’instant je trouve ça plutot pas mal, il faut quand meme y revenir mais j’avoue que ça passe ! 

9- Couverture de survie

On en a une chacun, dans nos sacs à dos, mais ça fait parti des accessoires de secours alors je vous en parle ici. ca ne prend pas de place et quand on en a besoin, c’est vraiement nécessaire!

10- Les masques

Classiques maintenant, on commence à avoir l’habitude. On imagine qu’on en trouvera un peu partout donc on en a pas pris un gros stock mais on embarque quelques masque et un FFP2 en cas de besoin.

11- Les filtres pour l'eau

Je vous parlerai dans un article spécifique de nos choix pour l’eau, mais pour nos gourdes il fallait qu’on ait avec nous des filtres charbon de rechange. On les a rangé ici dans notre trousse de 1ier secours.

La check list

Vous commencez à vous y habituer : voici la check list pour ne rien oublier !

N’hésitez pas à nous dire si vous avez vous aussi des indispensables dans votre trousse de premiers secours, on est preneur de toutes infos surtout!

Après notre trousse de toilette et notre trousse de premiers secours, on vous prépare enfin l’article sur le contenu global de notre sac à dos! Suivez nous sur instagram pour etre certains de ne pas le louper!

Nous suivre sur instagram

Laisser un commentaire

Nos autres articles

Tu as une question?

N'hésites pas à nous écrire!

2022 - Joyeux Voyageurs - Blog voyage - All Rights Reserved